La « Madumania » frappe la Beauce!

Samedi dernier, le club de boxe Aly avait droit à une visite spéciale. En effet, le vice président marketing d’Eye of The Tiger Management et boxeur Ghislain « Mani » Maduma a bravé la température de la région Chaudières-Appalaches pour partager son expérience avec nos champions de demain. Maduma fait ses débuts en 2000 sous l’œil du chevronné entraîneur Paul Evans. Vous avez peut-être vu Evans prodiguer ses conseils de boxe à un certain Joël Thériault, qui a porté les couleurs du CRS Express de St-Georges ainsi que de Thetford Mines. Thériault est actuellement invaincu en boxe professionnelle en deux combats.

Les enfants et Maduma en BeaucePendant une bonne heure et demie, Maduma a partagé son expérience et son sourire aux enfants et parents présents. Accompagné de son garçon Antonio et sa compagne et complice Claudia Marisol, Mani a fait bouger les jeunes et moins jeunes sous les regards captivés de tous et chacun. Maduma ne s’en cache pas, il adore redonner aux autres. « Plus jeune, j’aurais voulu qu’on fasse la même chose pour moi. J’apprécie être un modèle et j’aime pouvoir aller dans les clubs de boxe et partager mon expérience. » Junior Laverdière, propriétaire et entraineur du club de boxe Aly, était très satisfait de cet événement: « Il est un exemple pour nous tous. Il s’est fixé l’objectif d’atteindre le sommet et il n’a jamais abandonné».

Fondation MadumaDe plus, le boxeur retraité ne se limite pas à l’entraînement de boxe, en janvier, il a lancé un défi à ses amis et supporteurs. Pendant une période de 21 jours, il court une distance 5 kilomètres quotidiennement. Il a invité tous ceux qui le souhaitent à faire de même. La Fondation Maduma remet 25 $ par 5 kilomètres parcourus par participants à la Fondation Rêve d’enfants. Le défi se termine jeudi, mais il n’est pas trop tard pour se mettre à la course. Ceux qui souhaitent faire un don peuvent toujours le faire par courriel à Fondationgmm@gmail.com. Une somme d’environ 1000$ devrait être remise à Rêve d’enfants.

Ghislain Maduma est la preuve concrète qu’on n’a pas besoin de ceinture pour devenir un champion du monde.

source: http://12rounds.ca/la-madumania-frappe-la-beauce/

par: François Bouchard

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *